A propos de

Sophie Hong avec sa boutique à Paris, depuis 2010 sous les arcades du Palais Royal, est la plus connue en France des créatrices de mode taiwanaises.
A Taiwan – c’est à dire l’île de Formose – avec le petit immeuble qui abrite à Taipei ses ateliers et sa boutique principale, un autre magasin à Taichung, et avec sa librairie française – Le Pigeonnier – elle est l’un des pôles de la vie culturelle dans l’île.
Sophie Hong c’est la soie, « The Hong Silk », qu’elle a retrouvé dans la tradition chinoise, a fait revivre en différentes et multiples textures ; et qu’elle fait teindre en couleurs végétales naturelles dans des villages chinois où elle a relancé ce savoir-faire.
Toutes ses créations sont réalisées à la main dans son atelier de Taipei par son équipe ; jamais sous-traitées.
Le Musée Galliera à Paris conserve et expose plusieurs de ses créations.
Sophie Hong a été formée à la fois à Taiwan, comme couturière avant d’être styliste, puis s’est perfectionnée en France à l’Ecole de la Chambre Syndicale, avant ses stages dans les ateliers de Christina Dior et de Chanel.
Ses vêtements habillent les hommes, aussi bien que les femmes, de manière confortable, sensuelle qui se peut porter tous les jours dans toutes les occasions de la vie courante, aussi bien que festives.
Lors d’un défilé, ils s’imposent comme des créations originales d’une immense diversité, mais ce ne sont pas des vêtements de défilés pour collectionneurs, ce sont des vêtements que chacun peut porter allègrement pour s’affirmer, séduire et prendre plaisir à ses activités professionnelles ou de loisir.